Prochain événement

AG

17 juin (Vernayaz)

Chapitre

23 septembre 2018

Statuts

I. Dispositions générales
Art. 1

La Confrérie de St Gérard (désignée ci-après : la confrérie), fondée au Café industriel, à Sion, le 14 octobre 1977, forme une association régie par les présents statuts et par les articles 60 et suivants du Code civil suisse.

Elle constitue la Confrérie des Gérard et est une association sans but lucratif.

Art. 2

La durée d'existence de la Confrérie est illimitée.

Art. 3

Le Siège de la Confrérie est à Sion.

II Buts de la Confrérie

Art. 4

Les buts de la Confrérie sont les suivants :

a) contribuer à nouer des contacts d'amitiés entre tous les Gérard.

b) Rechercher les moyens d'engendrer la bonne humeur.


Art. 5

Pour atteindre ces buts, la Confrérie :

a) organise chaque année des chapitres ou sorties afin d'entretenir les contacts entre tous les membres.

b) encourage toute initiative tendant à apporter une animation au sein de la Confrérie.

III Membres de la Confrérie

Art. 6

Peut faire partie de la Confrérie :

Toute personne âgée de 20 ans et plus, se prénommant GERARD, désireuse de coopérer à la réalisation des buts énoncés à l'art 4.

Art 7 CONDITIONS D'ADMISSION

Le candidat sollicite son admission par écrit au Comité.

Le Comité donne son préavis pour la demande d'admission.

L'assemblée générale se prononce sur l'admission du candidat.

Le candidat est reçu solennellement lors du chapitre annuel.

Il s'acquitte au préalable de la finance d'entrée et de la cotisation de l'année en cours.

Art. 8 HIERARCHIE DE LA CONFRERIE

La Confrérie est constituée par :

a) Les compagnons

b) Les compagnons d'honneur

c) Les compagnons fondateurs

d) Les maîtres-compagnons

e) Les grands-maîtres compagnons

f) L'Abbé-président

Art. 9 CONDITIONS POUR L'OBTENTION DES GRADES ET DES TITRES

Le candidat intronisé porte le titre de compagnon.

Les membres qui ont participés à la séance de fondation du 17 mars 1978 porte de droit le titre de compagnon fondateur.

Le titre de Compagnon d'honneur peut être accordé à un invité de marque. Il est exclusivement honorifique.

Le Grade de maître-compagnon est conféré par l'assemblée générale sur préavis du Comité à tout compagnon qui a rendu à la Confrérie des services distinguées et constants.

Le Grade de grand-maître compagnon est conféré par l'assemblée générale sur préavis du Comité à tout compagnon qui accède à une charge au Comité, ou à tout compagnon qui s'est signalé par des services particulièrement éminents.

Le titre d'abbé-président est réservé au président en exercice. Lorsqu'il quitte sa fonction, il peut être nommé grand-maître compagnon d'honneur. Ce titre peut également être conféré à tout grand-maître compagnon.

Art. 10 EMBLEME ET INSIGNE

L'emblème de la Confrérie est cigogne.

Dans la tradition St Gérard est vénéré comme le Saint patron des femmes en espérance de maternité d'où le choix de ce sigle. Il devra être porté par chaque membre dans toutes les réunions de la Confrérie. Chaque membre reçoit le diplôme, l'insigne et le ruban de son grade ou de son titre.

Art. 11

Les membres ne sont pas tenus à aucune responsabilité individuelle quant aux engagements de la Confrérie, lesquels sont uniquement garantis par les biens sociaux.

IV Organes de la Confrérie

Art. 12

Les organes de la Confrérie sont:

1. L'assemblée générale

2. Le Comité

3. Les vérificateurs des comptes

Art. 13

1. L'assemblée générale

L'assemblée générale ordinaire se réunit statutairement au cours du premier semestre. Les assemblées générales extraordinaires sont convoquées chaque fois que le Comité le juge nécessaire ou que le 1/5 des membres au moins en fait la demande écrite et motivée au Comité.

Le Comité convoque les membres en assemblée générale ordinaire ou extraordinaire par convocation individuelle quinze jours à l'avance avec indication de l'ordre du jour.

Toute proposition doit être adressée par écrit au Comité dix jours avant la réunion de l'assemblée générale ordinaire ou extraordinaire si elle doit faire l'objet d'un vote.

Art. 14

L'assemblée générale est le pouvoir suprême de la Confrérie.

Ses attributions sont les suivantes :

a) Approbation des rapports annuels.
b) Approbation des comptes annuels et du rapport des vérificateurs des comptes, décharge au comité.
c) ratification des demandes d’admission des nouveaux candidats.
d) Nomination des membres du Comité par l’abbé-président.
e) Nomination des vérificateurs des comptes.
f) Sur préavis du Comité, promotion dans la hiérarchie.
g) Délibération et votation sur les propositions du Comité ou des membres.
h) Sur préavis du Comité, exclusion d’un membre pour de justes motifs.
i) Révision des statuts.
j) Fixation de la finance et de la cotisation annuelle

Art. 15
L’assemblée générale est valablement constituée quel que soit le nombre de membres présents.
Elle est présidée par l’abbé-président ou à défaut par le vice-abbé.
Les votations se font à main levée, ou sur proposition d’un seul membre, au bulletin secret, à la majorité simple des votants.
Les élections ont lieu à la majorité absolue au premier tour et à la relative au second tour.
L’assemblée décide si les élections ont lieu à main levée ou au scrutin secret.

Art 16
2. le Comité

La Confrérie est dirigée par un Comité composé de 5 membres élus par l’assemblée générale.
Les membres du Comité sont élus pour 4 ans; ils sont rééligibles.
L’abbé-président est désigné par l’assemblée générale. Les autres fonctions au sein du Comité sont réparties par les membres qui le composent.

Art. 17

La composition du Comité est la suivante :

a) L’abbé-président préside la Confrérie et sa Hiérarchie.
b) Le vice-abbé remplace l’abbé-président.
c) Le chancelier est le secrétaire.
d) Deux conseillers dont un trésorier.

Art. 18
L’aumônier de la Confrérie porte le titre de Chapelain. Il a le grade grand-maître compagnon. Il pourra être choisi parmi les ecclésiastiques de la région et n’est pas obligatoirement tenu de se prénommer Gérard. Il n’a pas le droit de vote s’il porte un autre prénom.

Art. 19
Le Comité est investi de tous les pouvoirs qui ne sont pas expressément réservés à l’assemblée générale de l’exécution des tâches statutaires.

Art 20
3. Vérificateurs des comptes
L’assemblée générale élit chaque 2 ans, deux contrôleurs des comptes.
Les vérificateurs présentent chaque année à l’assemblée générale ordinaire un rapport écrit sur les comptes.
Ils en proposent l’approbation ou le refus.


V. Chapitres
Art 21
Le Comité a l’obligation d’organiser un chapitre annuel.
Au cours de ce chapitre a lieu l’intronisation des nouveaux compagnons ou dignitaires.
Il aura lieu, en principe, tous les 24 septembre, date du seul St Gérard figurant au calendrier ou si cette date tome sur jour de semaine, le dimanche qui précède celle-ci.
Le Comité peut organiser d’autres chapitres.
Les chapitres du 24 septembre se tiendront, en règle générale, à la chapelle du MOULIN, à Ayent, dédiée à St Gérard et propriété de M. Gérard Bagnoud, de St Léonard, qui a l’amabilité de mettre ce lieu sacré à notre aimable disposition.

VI Finances

Art. 22
Les ressources de la Confrérie sont assurées par

a) Les cotisations
b) Les finances d’entrées
c) Les dons éventuels
d) Les subsides.
e) Le produit de manifestations organisées par la Confrérie

VII. Démissions et exclusions

Art. 23.
1 Démissions
Tout membre peut se retirer de la Confrérie en adressant par écrit sa démission au Comité. Il doit la cotisation de l’année en cours.
2. Exclusions
Est exclu, sur préavis du Comité et après ratification de l’assemblée générale :
a) Tout membre qui ne s’est pas acquitté de sa cotisation pendant deux ans.
b) Tout membre qui son comportement nuirait gravement au bon ordre et à la bonne marche de la Confrérie.

VIII Modifications des statuts

Art 24.
Toute modification tendant à modifier les statuts doit être adressée au Comité, motivée par écrit et singée par 1/10 des membres au moins.
Le comité peut proposer directement à l’assemblée générale les modifications qui lui paraissent nécessaires.
Toute modification statutaire doit être approuvée à la majorité des ¾ des votants.

IX Dissolution de la Confrérie

Art. 25
La dissolution de la Confrérie ne peut être votée que par une assemblée générale extraordinaire convoquée par lettre recommandée à tous les membres au moins quinze jours à l’avance, avec indication de l’ordre du jour.
La dissolution ne peut être décidée qu'à la majorité des 4/5 des membres présents.
En cas de dissolution, les actifs pourront être remis à une oeuvre d’utilité publique.

X. Dispositions finales

Art. 26
Les lois en vigueur complètent tout ce qui n’est pas expressément prévu ci-dessus.
Cette charte a été adoptée par l’assemblée générale du 17 mars 1978.

 

L’Abbé-Président

Gérard Monod

Le Chancelier

Gérard Follonier

 
 
   
  Plan du site